Pourquoi on va aimer les JO de Londres…

On aime bien les Jeux Olympiques. Tout le monde aime bien les Jeux Olympiques. Pourquoi ? Déjà parce que ça n’a lieu qu’une fois tous les 4 ans. Ça laisse le temps de respirer. Ça laisse le temps de faire autre chose. Ça laisse le temps au manque pour s’installer.

Et puis, quand ça arrive, ça devient le principal sujet de conversation, l’unique thème qui fédère. Une petite parenthèse, de 3 semaines tout de même.

Les fans de sport aiment les JO, c’est normal. C’est le summum de ce qu’ils aiment en un seul moment. Des dizaines de sports. Ceux qu’on suit toute l’année et ceux qu’on ne regarde que pendant les JO.

Mais les autres aiment aussi les JO. C’est une sorte de tragédie grecque joyeuse et sportive : unité de temps (un seul été à chaque année bissextile), unité de lieu (Londres en 2012, Pékin en 2008 ou encore Rio en 2016) et unité d’action (le sport sous toutes ses formes). Plus universel que ça, tu meurs.

Cette année, donc, les Jeux Olympiques se déroulent à Londres. Presque pas de décalage horaire. Pas besoin de mettre son réveil à l’aube. La fête !

Et on sait déjà à quoi vont ressembler nos journées entre le 27 juillet et le 12 août. Si on est en vacances, les siestes et les apéros seront organisés pour ne pas empiéter sur les finales importantes. Si on travaille, on aura constamment un œil sur le Net pour suivre les événements de la journée. Et si nos conditions de travail le permettent, une petite télé quelque part pour suivre en live la finale du 100 mètres ou une chance de médaille française.

Et on le sait depuis 2005 : Londres avait gagné, Paris avait perdu. Le lendemain des résultats, Londres avait subi plusieurs attentats meurtriers. Le sport sali par le terrorisme. La tragédie, la vraie, pas sportive, pas joyeuse. Ça commençait mal.

Mais 7 ans ont passé. Londres a pansé ses plaies et va accueillir le monde entier dans quelques jours. Et, comme le disait Shakespeare il y a plus de 400 ans :

All the world’s a stage,
And all the men and women merely players.

Bienvenue sur ce blog et bienvenue aux JO de Londres 2012 !

À demain pour un petit retour sur les deux JO de Londres avant ceux de cette année.
Un peu d’histoire pour mieux comprendre le présent…

Publicités

15 réflexions sur “Pourquoi on va aimer les JO de Londres…

  1. Je n’avais pas du tout songé à regarder les JO et non, hors de question, je n’allumerai pas le poste ! Mais je flânerai quotidiennement sur votre blog avec délice et malice…! Trop fortes vous 2 ! Je vous vois déjà sur le podium d’ailleurs… (Marielle, tu me fais un petit croquis de la médaille d’or, pleaaaaaaase !)
    Ah, j’oubliais : Allez la France ! Et bonjour à William si vous le croisez à l’heure du thé…

  2. Pingback: Les JO : une tragédie heureuse ? | Onion Rings 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s