Une journée aux Jeux : le guide du bon spectateur

C’est bien de parler des Jeux olympiques mais c’est bien aussi d’aller voir un peu comment ça se passe. Récit d’une journée londonienne pour assister au fleuret masculin à l’ExCeL et, en bonus, quelques conseils pour être un bon spectateur.

L’ExCeL, ce n’est pas un des logiciels de Microsoft Office mais bien le nom d’un des sites sportifs de ces JO. Il accueille 7 disciplines, dont l’escrime.

Si vous avez un billet, c’est que vous faites partie des chanceux qui en ont obtenu, malgré un système compliqué qui n’a pas réellement bien fonctionné puisque de nombreuses chaises vides dans les différentes compétitions au début des JO ont fait bondir les téléspectateurs. Premier conseil pour être un bon spectateur : avoir les moyens. À moins que vous ne viviez à Londres ou dans une ville aux alentours, vous avez dû venir en train ou en avion, vous offrir un hôtel et payer vos places. Et vous allez sans doute vous acheter quelques babioles en souvenir. Un budget costaud qui fait naturellement le tri entre potentiels spectateurs et simples téléspectateurs condamnés à le rester. Tout le monde ne peut pas être un bon spectateur.

L’ExCeL, c’est loin. Il faut compter environ une heure de trajet si vous êtes dans Londres. Heureusement, les Londoniens avaient tellement peur des JO qu’ils semblent avoir pour beaucoup déserté la capitale. À la station Canary Wharf, un des principaux quartiers d’affaires de la ville, les valeureux travailleurs en costumes descendent et laissent la rame aux petits chanceux en tenues bariolées qui vont passer la journée à regarder du sport. Un dernier train de banlieue et quelques minutes de marche plus tard, c’est l’arrivée. Guidée et contrôlée par des volontaires particulièrement souriants et attentionnés, la foule est rapidement dirigée vers l’intérieur. Un petit café puis les choses sérieuses commencent enfin. Pour être un bon spectateur, il faut être en bonne forme physique et porter des baskets.

4 pistes d’escrime, illuminées en bleu, jaune, rouge et vert, accueillent les spectateurs répartis tout autour. Les huit premiers fleurettistes font leur entrée. Les quatre rencontres commencent simultanément. Huit autres fleurettistes les suivent quelques minutes plus tard. La matinée file au gré des matches et des petites pauses pour aller chercher à manger et à boire. Entre 10h30 et 16h, les spectateurs auront finalement tout vu des 32e de finale aux quarts de finale inclus. Un vrai marathon de rencontres. Le dernier match aura d’ailleurs été la petite sensation de la journée avec un Égyptien se hissant en demi-finales après avoir battu un Italien pourtant favori. Il finira d’ailleurs médaillé d’argent en soirée. Un événement de taille puisqu’il est ainsi devenu le premier Africain à remporter une médaille olympique en escrime aux JO. Pour être un bon spectateur, il faut vraiment aimer le sport. Parce que c’est long et un peu obscur, parfois, le fleuret…

Une fois les compétitions terminées, le retour est une aventure en soi. Des milliers de spectateurs veulent tous entrer dans le même train. Heureusement, les organisateurs ont bien pensé les choses. Même si on piétine un peu, même si on est entouré par des tas de gens, on avance étape par étape pour finalement entrer dans un train pas si bondé que ça. C’est vraiment bien organisé et l’humour britannique fait agréablement passer le temps. Mais il va falloir changer pour prendre un métro, qui aura, lui aussi, de bonnes chances d’être vraiment très rempli. Et peut-être encore un autre. Dernier conseil pour être un bon spectateur : il faut être patient et surtout ne pas être claustrophobe. Une petite crise d’hystérie ferait mauvais genre dans le pays du flegme absolu…

Bilan de cette journée : Londres a vraiment bien préparé ses JO. Et si vous êtes riche, physiquement au top et si vous aimez les espaces clos avec plein de gens dedans, vous devriez vous sentir comme un poisson dans l’eau !

Publicités

2 réflexions sur “Une journée aux Jeux : le guide du bon spectateur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s