« Team GB », la nouvelle passion britannique

Le marketing peut-il réunir un pays et galvaniser des sportifs ? C’est en tout cas ce que le comité olympique britannique tente de faire depuis une dizaine d’années. L’idée est simple et pleine de bon sens. Plutôt que d’avoir des équipes séparées pour chaque discipline, un seul nom les réunirait toutes. Un nom qui attirerait les foules autour de leur point commun, la nationalité, plutôt qu’autour de sports spécifiques dont ils ne connaissent pas vraiment les sportifs, parfois. Un nom court et fédérateur. Un nom conquérant : Team GB.

Ce nom est officiellement utilisé depuis les JO de Sydney en 2000 mais il a réellement pris toute son ampleur depuis le début des Jeux de Londres. Impossible de ne pas entendre parler de la « Team GB » à la BBC ou dans les rues de la capitale. Certains disent que ce nom a fait progresser l’équipe britannique. D’autres pensent qu’il est stupide d’imaginer que cela puisse changer les résultats des sportifs. Débat sans fin.

Mais ce nom a aussi provoqué la colère de ceux qui ne se sentent pas représentés par l’appellation « GB ». En tête des mécontents, l’Irlande du Nord critique régulièrement ce nom qui les exclut (« Grande-Bretagne » ne recouvrant que les trois autres nations constitutives du Royaume-Uni : l’Angleterre, l’Ecosse et le Pays de Galles). Ils ont demandé que « Team GB » soit remplacé par « Team UK », proposition que le comité olympique britannique a toujours systématiquement refusé parce que, selon lui, le terme « United Kingdom » n’est pas complètement précis non plus puisqu’il n’inclut pas les dépendances de la Couronne (Jersey, Guernesey,…) ni les territoires d’outre-mer (Bermudes, Gibraltar,…). Qui plus est, « GB » est, disent-ils, plus en phase avec les trois lettres « GBR », qui sont le code, notamment olympique, du pays.

Autre polémique liée à cette équipe britannique en 2012 : la nation organisatrice a le droit d’avoir une équipe dans chaque compétition collective. Afin de présenter un pays uni sous la bannière « Team GB », c’est donc une équipe mixte de tout le pays qui a dû être réunie. Une nouveauté puisque les quatre nations constitutives participent toujours, et depuis des décennies, aux tournois de football internationaux dans quatre équipes séparées. Un privilège gardé des débuts du football, sport codifié par les Britanniques, faut-il le rappeler. Au final, l’équipe ne réunit que des Anglais et quelques Gallois (dont le capitaine, Ryan Giggs, qui ne chante jamais le « God save the Queen »). Et elle joue sans David Beckham, non retenu, malgré sa célébrité et son rôle dans la victoire de la candidature de Londres pour l’organisation des JO. Une équipe symboliquement bancale mais le stade est toujours rempli quand « Team GB » joue.

 

Pour fédérer encore mieux la population, le design des tenues olympiques « Team GB » de tous les sportifs nationaux a été confiée à Stella McCartney. Qui dit tenues des sportifs dit merchandising. Les T-shirts « Team GB », objectivement plus jolis que ceux de « London 2012 », inondent les vitrines des boutiques officielles. Et les Britanniques se prêtent au jeu avec bonne humeur. Ils portent du Stella McCartney et se dessinent des « Union Jack » sur les bras et le visage.

Malgré cet engouement collectif, les résultats des premiers jours n’ont pas été à la hauteur. Il a fallu attendre mercredi, soit le 5ème jour des JO, pour voir la « Team GB » décrocher ses premières médailles d’or. L’aviron, grande spécialité britannique, et le cycliste Bradley Wiggins, tout juste sorti de sa victoire dans le Tour de France, ont rendu le sourire à tout un peuple. Mais le pays vise la 4ème place au tableau des médailles. Il y a donc encore fort à faire pour que la réussite sportive soit à la hauteur de la réussite de l’organisation. « Go, Team GB, go!! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s