Un bel article à propos du blog en exclu sur Onion Rings !

Sarah Elkaïm est journaliste pour Afrique magazine, Slate AfriqueCritikat et c’est aussi une amie à nous. Elle avait aimé le blog et proposé un article à la rédaction d’un des médias pour lesquels elle travaille. Il n’a malheureusement pas été mis en ligne à l’époque. Mais comme il était particulièrement précis sur nos envies et nos parcours et très joliment écrit, nous avons décidé de le publier ici. Merci à Sarah pour ce beau texte. Bonne lecture à tous et rendez-vous dans quelques jours pour de nouvelles notes afin de bien entamer 2013 !

Slate Afrique
billet sur « Onion Rings », un blog décalé sur les JO et les jeux paralympiques
Sarah Elkaïm
4 septembre 2012

Une plume, un crayon, le sport aux p’tits oignons

Savoureux, piquant, intelligent, décalé… Le blog « Onion Rings » croque les Jeux Olympiques en récits et en dessins, pas par le biais purement journalistiquement sportif, mais par l’émotion, l’exploit, le petit détail, la trajectoire d’un sportif… Le trait est vif, le texte tout autant. Comme ce dessin, sous le titre « Guerre et sport : quand la tragédie mène à l’exploit sportif », de ces deux athlètes rwandais, un Hutu et un Tutsi réunis dans la même délégation, chacun amputé d’une jambe, une kalach et une machette en guise de jambe de bois. Ou cet anatomiste perdant la tête devant le « cas Usain Bolt ». Ou encore cet intéressant retour sur l’origine et l’étymologie des jeux paralympiques raconté sous la bannière « l’esprit, le corps, l’âme »… soit la devise des paralympiques.

La recette de ces « Onions Rings », du nom, Londres oblige, de cette spécialité culinaire britannique – des rondelles d’oignons frites – rappelant les anneaux olympiques, c’est une bonne dose d’humour et de dérision, une touche de poésie. Un amour du sport pour tout ce qu’il représente, et pas seulement la compétition. « Onion Rings », « blog anecdotico-artistique sportif » comme le décrivent ses deux créatrices, mêle le regard de Marielle et Sara, trentenaires passionnées de culture, d’actualité et de sport bien sûr, amies de 17 ans(elles se sont connues sur les bancs du lycée, en 1ère L), anciennes colocs, qui ont réuni leurs talents de dessinatrice et d’auteur pour cuisiner ces oignons bien relevés. C’est Sara, l’auteur des textes, qui a trouvé le nom du blog, que Marielle, la dessinatrice, « trouve génial ». Car l’équipe de ces deux-là est faite de confiance, d’enthousiasme, d’admiration mutuelle. Faire équipe, précisément, « ça faisait plus de dix ans qu’on en avait envie, raconte Marielle. Au début, c’était un projet sur l’Iran, pays d’origine de la famille de Sara, une BD, très peu de temps avant que Persepolis de Marjane Satrapi ne voit le jour ! » Le temps passe, la vie, ses occupations, mais Marielle et Sara ne perdent pas de vue leur désir. Il sera relancé il y a quelques mois, à la faveur d’un dessin de Marielle sur Roland Garros posté sur son blog, que Sara remarque, et qui leur donne envie d’expérimenter leur équipe sur le terrain du sport, une passion commune. « Lorsqu’on en a reparlé, on était en plein Euro. Après c’étaient les JO ! » se souvient Marielle. L’événement sportif-roi, la manifestation rêvée pour associer leurs idées et leurs talents.

« Onion Rings » est lancé quatre jours avant l’ouverture des JO. « Ça a été très sport sur toute la durée », expliquent les deux amies, se souvenant de nuits courtes, de connexions internet défaillantes ou de matériel manquant (pas de scanner, pas de tablette graphique…) au gré des tribulations et diverses occupations estivales de l’une et de l’autre. Mais elles postent, chaque jour. Le 4 septembre, « Onion Rings » avait dépassé les 5224 visiteurs uniques, et avait connu une journée record, la veille, avec 445 visites. « Cinquante-six pays nous lisent, en Europe, aux Etats-Unis mais aussi sur le continent indien, africain… de Djibouti aux Seychelles en passant par l’Ouganda, l’Algérie, le Monténégro, l’Argentine, le Brésil, le Japon, le Chili... » détaille Marielle, heureuse d’avoir atteint un des objectifs du blog : « Parler au grand public, sous des angles pas forcément convenus, faire un travail sérieusement mais sans se prendre au sérieux ».

« Onion Rings » poursuit sa belle course avec les jeux paralympiques. Un événement qui a particulièrement marqué ses auteurs ? Pour Sara, « la défaite d’Oscar Pistorius en finale du 200m. C’était le seul athlète connu mondialement. On pensait qu’il était le seul athlète handicapé à avoir un très bon niveau. Le fait qu’il soit battu montre qu’il faut s’intéresser aussi aux autres athlètes car la compétition est rude. C’est très bon pour la reconnaissance du handisport. Et la cérémonie d’ouverture, de toute beauté. Un beau moment de communion et de fête ».  Marielle a aussi trouvé cette ouverture « tout en poésie et magie », retient la déception de Pistorius et « le fameux coup de génie de David Wetherill en ping pong ». La suite ? « Etant donné l’intérêt des lecteurs et parce qu’on s’amuse bien à le faire, on va certainement reprendre le blog régulièrement pour de grands événements sportifs » confie Sara. Leurs « Onion Rings » croustillent déjà pour un nombre grandissant de lecteurs, et, sur sa page Facebook, l’Equipe de France Paralympique recommande de s’occuper de ces oignons-là…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s