Et il pleut sur Roland comme il pleut sur la ville

(Cet article a été écrit jeudi 30 mai. Depuis, le soleil a fait son retour sur la terre battue. Merci aux dieux de la pluie qui ont entendu nos complaintes…)

Cette fois, c’est certain : quelque chose ne tourne pas rond au royaume des précipitations. La météo déprimante des derniers mois n’a même pas eu l’élégance de laisser la place au soleil pendant les Internationaux de France. Qu’il fasse moche le reste du temps, soit. Mais qu’il pleuve comme s’ils avaient oublié de fermer les robinets là-haut en plein milieu du tournoi de tennis le plus glamour du monde, il y a de quoi douter de tout. Les journées sont tellement entrecoupées par les gouttes de pluie, l’avis du superviseur et les bâches vertes qu’il est difficile de suivre les duels. On ne sait plus qui a terminé, qui en est à sa troisième coupure en une heure voire qui joue contre qui.

Robinet_balles_Roland-Garros

Derrière votre télévision, lorsque la pluie fait son apparition, vous râlez quelques instants, plaignez mentalement les joueurs qui vont devoir rester concentrés pendant l’interruption dont personne ne connait la durée puis vous faites autre chose. Enfin, pas tout à fait. Vous restez scotché à votre écran et découvrez les terrifiantes émissions que vous pensiez avoir bannies à jamais de votre imaginaire télévisuel. Pour combler les blancs, les chaînes de France Télévisions n’ont pas d’autre choix que de passer des formats courts (au cas où le match reprend) accessibles à tous les publics. Vous vous retrouvez donc à regarder, pour la première fois en vingt ans, entre stupéfaction et rire coupable, une sorte de « Vidéo Gag » dédiée aux animaux.

Raquette_passoire_Roland-Garros

Vous maudissez les « happy few » qui ne sont pas obligés de regarder des vidéos amateurs d’un petit perroquet jouant avec un gros chat. Vous ne devriez pas. Vous, au moins, vous êtes au chaud. Pour les malheureux chanceux qui passent la journée à Roland-Garros, c’est une autre paire de manches. Avec leurs mines renfrognées, leurs sourcils froncés et leurs parapluies prêts à être dégainés, ils donnent l’impression d’être des prisonniers des nuages. Ils dépensent des fortunes en boissons chaudes et se demandent quand ils vont pouvoir se rassoir sur leurs chaises mouillées. Pas facile. Ils restent malgré tout philosophes et se disent que le climat est devenu fou et qu’il n’y a rien à faire. Pour preuve, la finale hommes de 2012 entre Nadal et Djokovic s’est bien terminée un lundi pour la première fois en près de 40 ans. Heureusement, dans les premiers jours du tournoi, il y a suffisamment de matchs différents pour être certain de voir des joueurs s’affronter. Et les statistiques le démontrent, seuls deux jours de « washout » (aucune balle échangée sur une journée complète à cause de la pluie) ont été enregistrés à Paris. Le premier en 1930 et le second en 2000.

Priere_dieux_Roland-Garros2013

Quant à vous, vous perdez finalement vos nerfs lorsqu’un raton laveur vient lécher le crâne d’un pauvre monsieur sur fond de rires préenregistrés. Vous zappez. Et là, vous découvrez le sens de l’expression « choisir entre la peste et le choléra ». À ma gauche, le soap quarantenaire de TF1, « Les Feux de l’amour ». À ma droite, la pathétique émission de témoignages de Sophie Davant, « Toute une histoire ». Pris dans une sorte d’apathie gluante qui vous empêche de vous lever voire d’éteindre tout simplement votre télévision, allez-vous vraiment regarder cela ? Et soudain, sans le vouloir, vous vous mettez à genoux, vous priez les dieux de la pluie de vous rendre ce qu’il vous ont pris. Vos matchs ensoleillés, vos après-midis joyeux et, surtout, votre libre-arbitre, bon sang !

Parapluies_pluie_Roland-Garros

Publicités

2 réflexions sur “Et il pleut sur Roland comme il pleut sur la ville

  1. Tellement de vérité dans cet article ! D’autant plus que j’y étais ce jeudi 30 mai ! La première fois que j’ai une telle journée lors de ma visite à Roland Garros et j’espère que ce sera la dernière ! Seulement deux matchs se sont disputés sur le Lenglen, à peine 3h30 de jeu sur près de 11h de programmées…
    J’espère que la météo sera plus clémente avec moi l’année prochaine !

    N’hésite pas à venir sur mon blog : petitchelem.wordpress.com
    (Nouvel article : Portrait de « la joueuse » du top 20)
    Twitter : https://twitter.com/Petit_Chelem

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s