United Colors of Olympics

Quatre ans qu’on attendait ça, quatre ans qu’on débattait, quatre ans qu’on se demandait à quoi ça allait ressembler. Les Jeux olympiques de Rio ont commencé vendredi soir !

L’aventure du blog avait débuté il y a quatre ans au moment des JO de Londres. Il était naturel que nous reprenions les plumes pour vous parler un peu de la cérémonie d’ouverture de Rio.
Alors, comment c’était ? Est-ce que les Brésiliens ont réussi leur entrée en matière ? Après toutes les polémiques, toutes les craintes, tous les stress, la réponse est oui. Flamboyante, festive et musicale, les Cariocas ont accueilli le monde entier comme ils ont toujours su si bien le faire. La nature, les feux d’artifice et la beauté étaient au rendez-vous de ce spectacle très vert et très chaleureux.
JO-a-Rio
Et puis, vous savez, il y a quelque chose qui marche à tous les coups. Quelque chose qui ne nécessite aucune mise en scène. C’est de voir les sourires éclatants de tous ces sportifs au moment où ils entrent dans le stade et font leur tour d’honneur. Ils sont tellement heureux, touchants de sincérité, dans leurs uniformes bariolés. Certaines délégations sont pléthoriques, d’autres sont minuscules. Certains pays sont des habitués de l’avant-scène mondiale, d’autres sont bien souvent oubliés. Mais, ce soir de cérémonie, chacun a droit à son moment. Et puis, pour la première fois, il y avait aussi une délégation de réfugiés. Accueillis sous les acclamations de la foule, ce petit groupe de dix sportifs de la RDC, du Soudan du Sud, de l’Ethiopie et de la Syrie a eu le droit de participer aux Jeux même s’ils n’ont plus de lien avec leur pays d’origine et pas encore de lien officiel avec un pays d’adoption. Ca ne changera pas la situation de tous les réfugiés du monde, certes, mais ça montre les évolutions géopolitiques de notre planète  et, surtout, ça a le mérite d’exister. Exposer un problème pendant quelques secondes à la vue d’un milliard de personnes, ce n’est jamais négligeable.
L’entrée des sportifs, c’est ça le miracle olympique. Réunir dans la paix et la joie tous les peuples du monde. Vibrer à l’unisson. Vous en connaissez beaucoup, vous, des moments où tous les pays du monde sont heureux ensemble au même endroit ? Où cette jeunesse mondiale peut occuper toute la place et déployer son énergie positive ? Et le plus fou, c’est que, malgré les problèmes et les critiques, malgré les gros sous et le marketing, malgré les suspicions et les bisbilles, tous les quatre ans, la magie opère. Bons JO à tous !